Barreau de Nevers

Ordre des Avocats

L'assistance judiciaire
Le barème de ressources
La commission d'office
Les conditions pour bénéficier de l'aide juridictionnelle

Avant de saisir le bureau d'aide juridictionnelle, vérifiez sur vos contrats ou auprès de votre assurance si vous avez souscrit une garantie couvrant les frais du litige en cause. Si tel est le cas, il est inutile de déposer une demande d'aide juridictionnelle.
Si votre assureur ne prend pas en charge votre litige, vous devez compléter le formulaire "demande d'intervention auprès de l'assureur" et le joindre obligatoirement à votre demande d'aide juridictionnelle

L'assistance judiciaire

Vous devez retirer un dossier d’aide juridictionnelle au bureau d’aide juridictionnelle du Tribunal de Grande Instance dont dépend votre domicile ou encore imprimer les formulaires suivants :

Deux solutions s'offrent à vous :

  • Soit consulter préalablement l’Avocat de votre choix, en lui demandant s'il accepte d'intervenir dans votre affaire au titre de l'aide juridictionnelle. Dans l'affirmative, l'Avocat vous établira un document attestant qu'il accepte de prendre votre affaire en charge. Cette attestation devra être jointe à votre dossier de demande d'aide juridictionnelle.
    Consulter l'annuaire des Avocats du Barreau de NEVERS.
  • Soit, vous ne faites pas choix d'un Avocat.
    Dans ce cas, le Bâtonnier vous désignera un Avocat qu'il vous appartiendra de contacter au plus vite.

Dans les deux cas, l'intervention de l'Avocat reste subordonnée à la décision du bureau d'aide juridictionnelle qui examinera le dossier que vous aurez complété et auquel vous aurez joint les pièces requises. Ce dossier devra être déposé ou envoyé au bureau d'aide juridictionnelle de la juridiction compétente.

Le bureau d’aide juridictionnelle pourra, soit l’accepter, soit le rejeter.

En cas de rejet en raison de vos conditions de ressources, vous pourrez demander un réexamen de votre demande en justifiant de votre position.
Si votre demande n’est pas jugée sérieuse, vous pouvez contester cette décision auprès du Président de la juridiction compétente pour examiner votre affaire.

En cas d’urgence ou lorsque le procès met en péril vos conditions de vie (saisie, expulsion), vous pouvez demander l’admission provisoire à l’aide juridictionnelle.

Le barème des ressources (montants au 1er janvier 2018) :

Vous devez avoir perçu en moyenne, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017 (sans tenir compte des prestations familiales ni de certaines prestations sociales) des ressources suivantes :

  • inférieures à 1.017 € par mois pour prétendre au bénéfice de l’aide juridictionnelle totale ;
  • comprises entre 1.018 € et 1.525 € par mois pour prétendre au bénéfice de l’aide juridictionnelle partielle.

Correctifs à déduire pour charge de famille (personne à charge vivant au domicile du demandeur : enfant, conjoint, partenaire de PACS) :

- 183,06 € pour les deux premières personnes à charge ;

- 115,63 € pour la troisième personne à charge et les suivantes.


Si vous bénéficiez d’une aide juridictionnelle partielle, le complément d'Honoraires restant à votre charge sera fixé entre vous et l'Avocat et fera obligatoirement l'objet d'une convention d'Honoraires soumise au visa du Bâtonnier.

ATTENTION :

Si l’aide juridictionnelle vous permet d’obtenir le concours d’un Avocat ou d’un Huissier, avec la participation totale ou partielle de l'Etat, elle ne vous dispensera pas, si vous perdez le procès ou êtes condamnés aux dépens, de payer les frais du procès ainsi que les éventuelles amendes ou condamnations pécuniaires décidées par le Tribunal ou le juge.

Le bénéfice de l’aide juridictionnelle peut vous être retiré, même après le procès si vous avez fait une fausse déclaration ou perçu, depuis la date de votre demande, des ressources telles, que si elles avaient existé au jour de votre demande d’aide juridictionnelle, celle-ci ne vous aurait pas été accordée, même partiellement.

La commission d'office :

La commission d'office intervient en matière pénale (délits et crimes) et fera l'objet :

  • soit d'une procédure de taxation lorsque le délai de comparution est bref et que le prévenu est libre (moins de six semaines)
  • soit d'un examen de la situation financière du prévenu a posteriori, lorsque celui-ci sera défendu par un Avocat de la permanence pénale
  • soit d'une demande d'aide juridictionnelle
  • Peuvent demander la commission d'un Avocat d'office :
    les mineurs prévenus, qu'ils soient libres ou détenus
    les majeurs prévenus et détenus

La demande doit être formulée par la personne concernée par écrit et adressée à :
ORDRE DES AVOCATS - Monsieur le Bâtonnier - Palais de Justice - BP 420 - 58004 NEVERS CEDEX ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A NOTER : Il arrive également que le juge chargé de l'affaire formule lui-même la demande auprès du Bâtonnier.

Les conditions pour bénéficier de l'aide juridictionnelle :

Etre de nationalité française, ressortissant d’un des états membres de l’Union Européenne ou à tout le moins ressortissant d’un état non-membre de l’Union Européenne ayant conclu une convention dans ce sens avec la France.

Ou être de nationalité étrangère et résider habituellement en France en situation régulière. Toutefois, la condition de résidence n’est pas exigée pour les mineurs, les prévenus et mis en examen, accusés, condamnés ou parties civiles.

 

Ressources en Euros

Part contributive de l'Etat

Inférieures ou égales à 1.017 €

100 %

entre 1.018 € et 1.202 €

55 %

entre 1.203 € et 1.525 €

25 %

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter le service concerné : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.